30 jours garantie remboursement Expédié depuis l’Allemagne & la Suisse Trusted Shop zertifiziert Sécurité grâce à Trusted Shops


Vous avez des questions?

E-Mail: info@laulas.com

Nous répondons avec plaisir à vos questions et nus réjouissons de vos remarques qui nous aident à nous améliorer.


Solutions avec intervention chirurgicale en cas de transpiration des aisselles

Botox bei Achselschweiss

Toxine botulique A (Botox)

La toxine botulique est une protéine naturelle sécrétée par une bactérie. Mais c’est aussi un neurotoxique.

Merci, pas pour moi. Je ne me laisserai pas injecter de poison sous la peau. Son nom est déjà explicite : toxine veut dire poison, c’est nocif. De plus il faut refaire une injection tous les 4 à 9 mois.

Cependant il existe beaucoup de rapports d’utilisateurs satisfaits et de bons résultats obtenus.

Et où va la transpiration ?

Sympathicectomie transthoracique endoscopique

Ablation chirurgicale des nerfs qui contrôlent le circuit de la transpiration.

Excision locale des glandes sudoripares

Ablation de la zone de peau comprenant les glandes sudoripares.

Liposuccion : Aspiration des glandes

C’est une méthode éprouvée chez les médecins spécialistes. Mais où peut donc s’évacuer la transpiration ? Ici aussi, il convient de prendre en compte le risque de la transpiration compensatoire dans le dos ou sur le visage. J’ai également lu des rapports de personnes dont le problème n’a pas été résolu malgré une deuxième aspiration. Cependant il existe aussi beaucoup de rapports positifs sur la liposuccion.

Schweissdrüsenexzision bei Achselschweiss

Il faut bien que nous transpirions, mais pas trop. Faut-il pour cela tout bloquer ? Et de manière définitive ? J’ai lu dans les rapports des personnes touchées qu’il faut souvent s’attendre à une transpiration compensatoire. Elle survient en premier lieu en dessous des aisselles et parfois dans le dos.

Je n’ai rien trouvé d’autre jusqu’à maintenant mais j’insiste sur le fait que ces informations personnelles ne peuvent pas remplacer une consultation sur la transpiration auprès d’un médecin.

Pour conclure je n’ai pas trouvé de méthode pour empêcher la transpiration qui soit efficace pour moi (parmi celles que je voulais tester). C’est pourquoi l’idée m’est venue de ne plus tenter d’empêcher mais de laisser couler ("laufen lassen" en allemand). D’où le nom de notre produit : laulas®.

Mais laisser couler de manière à ce que cela ne se voie pas.

Ce n’est certes pas traiter la cause (je cherche toujours), mais c’est une solution merveilleuse pour la vie quotidienne.

Vous trouverez cette solution dans Applications laulas®